Lente évolution de la tenue hospitalière

Lorsqu’on commence à travailler, on est bourré de bonnes intentions.. Et puis, chemin faisant, il arrive que l’on néglige de plus en plus notre tenue. Il ne s’agit pas là de dénigrer l’importance d’une tenue parfaitement propre, juste de faire une blague, un clin d’oeil. Bonne semaine !

Lire plus

Yapouni joli :o

  L’hôpital dans lequel je travaillais en France disposait d’un service d’urgences pédiatriques, d’hospitalisation en pédiatrie, mais nous n’avions pas de patients enfants au programme sur la plupart des spécialités de radiologie. Des vacations étaient allouées sur des plages horaires spécifiques à l’IRM, et nous ne faisions des radios aux enfants que dans un contexte…

Lire plus

Premier jour de ski. Claire, 29 ans et demi.

  Quand on aime pas l’hiver et que c’est l’hiver au Québec, on a le choix : – S’enfermer chez soi et regarder tout Netflix, perfectionner sa tarte aux pommes, déprimer, compter les jours (qui s’étalent sur 5 mois donc) jusqu’au retour des températures auxquelles sortir en robe sans collants est tolérable – Aller dehors,…

Lire plus

« Allez, dites, vous avez l’habitude quand-même ! »

  En tant que paramédical, manip, infirmier(e), tu as sans doute, non, forcément déjà dû faire face à cette question à mille tranchants.  En tant que patient, elle a peut-être déjà franchi vos lèvres. Et non, ce n’est pas bien. Pourquoi ? Parce que non, on ne sait pas « Vous devez savoir, vous en voyez…

Lire plus

Dimanche Déprime Bouffe

7h49 le dimanche : ton visage te semble parcouru de veines de béton, ton haleine éthylique t’enivre,  tu as des courbatures dans les omoplates. Tu émerges trop tôt, mais voilà, ton corps te répète les levers de la semaine, il ne veut plus dormir, même si tout crie à tes membres las qu’ils ont le…

Lire plus

La commu-mu-mu-nication

Dimanche soir devant Netflix avec ta moitié, tu as envie de pizza, et tu laisses l’autre commander. Ca finit en pepperonni mais tu étais plus chaud pour une quatre saisons (pin pin pinpinpin pin). Te voilà frustré(e) de l’artichaut et tu n’oses pas admettre que tu es de mauvais poil à cause de ça. L’autre…

Lire plus