Author: markomille

Japon au Posca

C’était bien ce voyage. Voici quelques illustrations (bientôt disponibles à l’achat !) réalisées au Posca, d’après des photos prises dans différentes villes. Kyoto un matin, rue déserte. On partait assez tôt pour tenter d’éviter la cohue dans les temples, ce qui se soldait généralement par un échec. Néanmoins, personne au

Bains chauds et trempette molle

Lors de mon séjour au Japon, j’ai pu tremper mon séant dans plusieurs Onsen. 3 sur l’île de Yakushima, 2 autres à Ibusuki, dans un hôtel-Onsen des plus agréables. Les onsen sont des bains publics dont l’entrée est pour la plupart très peu onéreuse (compter de 100 à 300 yens,

Finalement pas pire ces trips aux US

Les Etats-Unis, ça ne m’a jamais fait rêver. Que ce soit les grandes artères des villes-gratte-ciel, le midwest cowboy vulgaire ou encore les déserts ponctués de main streets creuses, je voyais surtout là-dedans les fantasmes d’européens en mal de supersize, de décors en carton-pâte et de toc cinématographique. Quelques années

Bon à savoir avant de venir à Montréal :)

Après une année et demie de vie à Montréal, j’ai pu réunir quelques conseils de visite – non exhaustifs – qui pourront peut-être vous être utiles si vous comptez visiter Montréal prochainement (depuis la France pour c’que j’connais).. Arriver à l’aéroport PET. Pierre-Eliott Trudeau, et non un gaz. Une fois

Faut trop que tu regardes :o

Félicitations, si vous êtes arrivés jusque là, c’est que cet article ne vous concerne pas du tout, me voilà bien embêtée… Un repas chez des potes, une soirée qui se termine en visionnage de pires vidéos youtube (pourquoi ?) ou encore un date : arrive toujours la sempiternelle phrase « Ha

Coriandre ou savon ?

Un midi entre deux illustrations ou deux tunnel de slides à préparer, nous nous retrouvons Guillaume et moi attablés devant des tacos, le tout dans une ambiance mexicaine détonnant franchement avec le paysage de rue mi sloche mi congères. Première bouchée : le doux gras et la sauce piquante sont

Winter Wonderland

5h45 – le réveil est Attila sur un champ de bataille vierge. Le thermostat dans la chambre est réglé trop haut, mes cheveux collent à mon front et des gouttes perlent dans ma nuque. Un rapide coup de demi-oeil pas prêt à s’ouvrir au-dehors : 15 cm de tombés cette

Propulsé par WordPress.com.