Bon à savoir avant de venir à Montréal :)

Après une année et demie de vie à Montréal, j’ai pu réunir quelques conseils de visite – non exhaustifs – qui pourront peut-être vous être utiles si vous comptez visiter Montréal prochainement (depuis la France pour c’que j’connais)..

Arriver à l’aéroport PET. Pierre-Eliott Trudeau, et non un gaz.

Une fois passée la douane et les valises récupérées, vous voici débarqué au niveaux des arrivées. Personne ne vous attend, mine réjouie, pancarte colorée et ballon d’hélium en forme de feuille d’érable, certes, mais vous êtes heureux d’être arrivé et prêt à vous rendre en ville !
Pour rejoindre Montréal depuis l’aéroport situé à Dorval, pas de train ou équivalent RER direct. Les options sont les suivantes :

  • le bus 747

Les passages sont fréquents. Il faudra vous procurer un ticket à la distributrice juste sur votre gauche au niveau des arrivées. Un trajet coûte 10$. Vous pouvez soit prendre un ticket 1 trajet sur un pass non réutilisable, soit vous procurer un forfait sur pass non réutilisable (pour 2 ou 3 jours). Enfin, vous avez l’option d’acheter une carte OPUS (6$ + montant du rechargement) qui vous permettra par la suite de charger des passages de bus ou métro ou encore des forfaits semaine ou mois.

  • Uber

Si vous avez téléchargé l’application au préalable, elle est valable dans tous les pays dans lesquels Uber est utilisé. Il suffit de se rendre à la porte 6 au niveau des départs. Compter environ 35 à 40$ pour un trajet pour le centre-ville.

  • Taxi

Comme dans tous les aéroports du monde, le parcours est fléché pour vous rendre au niveau des taxis. Il vous en coûtera 40$ + pourboire

  • louer une voiture

Renseignez-vous tout de même sur votre carte de crédit… En effet, les cartes de crédit ne fonctionnent pas de la même façon, or, elles sont essentielles pour la location d’une voiture ! Dans tous les cas, il sera plus avantageux de louer à l’aéroport et via le site de réservation Hotwire.

Se loger

  • chez les potes

Un bon moyen de ne pas payer trop cher votre séjour ET de voir si vous êtes réellement amis. L’appart montréalais standard – du moins dans les quartiers résidentiels – est plus grand qu’un parisien, tout en long, avec des fenêtres d’un côté et de l’autre (côté rue / côté ruelle). Les amis standards à Montréal seront ravis de vous accueillir et toujours prêts à vous expliquer qu’ils connaissent la meilleure boulangerie / poutine / microbrasserie.

  • en AirBnb

Beaucoup de logements disponibles, alors privilégiez ceux qui se concentrent autour des quartiers que vous souhaitez visiter (si vous passez 3 jours icitte, autant éviter de perdre du temps en masse depuis la Rive Sud). Autour de la ligne Orange du métro, à distance max 10 minutes d’une station, vous êtes bien !

  • en hôtel

Ils sont situés pour la plupart en centre-ville ou dans le quartier du Village. J’avoue ne jamais y avoir mis les pieds. A mon sens, loger chez l’habitant – ou au moins dans un appartement montréalais – reste un moyen plus efficace de profiter de la ville !

Payer

Il va falloir, ouais. Même si vous serez surpuissant avec vos € par rapport aux $ canadiens (CAD) qui tirent un peu la tronche, prévoyez le budget !

Vous essuierez des frais de commission à chaque paiement par carte, c’est comme ça. Vous pouvez donc retirer de l’argent à un distributeur automatique de billets (juste parce que j’avais envie d’écrire DAB) une bonne fois pour toute – vous aurez 3 ou 4 dollars de frais. Bonus, vous aurez le loisir de tâter les billets canadiens tout plastifiés-qu’on-dirait-de-la-fausse-monnaie.

Les pourboires ! Oui, tipper n’est pas une option, ni un jeté de pièces de fonds de poche, c’est l’usage. Ne pas donner de pourboire revient à dire à la personne : « Ton travail n’est pas respectable, tu mérites de lécher le sol pour te nourrir ». Bif bof !
Pour les pourboires, l’usage est de 15 à 20% pour tous les endroits où on vous fait un service : bar, restau, coiffeur.. Pas besoin de tips pour le gars qui met vos courses dans un sac. 
Si le service est pas fou du tout, mettez 10%

Les prix HORS TAXES. Nous n’avons pas du tout l’habitude, mais oui, il faut toujours se dire que la plupart du temps, les prix affichés en magasin ne correspondent pas à ce que vous paierez en caisse ! Si toutefois vous transpirez à grosse gouttes, d’angoisse, de rejet de la société, faites la conversion en euro et dormez sur vos deux oreilles.

Se comporter comme quelqu’un de sympa

  • Faire la queue pour prendre le bus

Eh oui, la ligne qui se créé le long du trottoir n’est pas une performance artistique, mais bien un moyen de monter de manière courtoise dans le bus. Egalement un moyen de ne pas culpabiliser de passer devant la vieille dame car c’est la règle yo, elle est arrivée après.

  • Dire aux québécois que leur accent est marrant, c’est pas marrant

Ou toute autre forme de jugement inutile. Une évidence pour commencer : c’est vous qui avez un accent, car vous êtes.. au Québec ! Si à Paris il est commun de vanner, de jouer à l’ironie ou au jugement provoc, ce n’est pas du tout l’usage ici, ce qui vaut beaucoup pour la réputation d’arrogance des français à Montréal.
Alors, balayez les saillies verbales et laissez passer les jugements dûs aux premières impressions.
En revanche, laissez-vous surprendre par les expressions qui ne manqueront pas de provoquer des situations d’incompréhension mutuelle 🙂

  • Non, vraiment, n’utilisez pas de « Tabernacle »

Déjà, on dit Tabarnak. Et on va se l’avouer, on ne sait pas l’utiliser quand on n’a pas baigné dedans un bout de temps ! Dire à un serveur « Je me laisserais bien tenter par la bière, tabarnak » avec un petit air goguenard reviendrait à dire « Je me laisserais bien tenter par siroter du houblon sur la chatte de ta mère ». Bof, bof.

Profiter !

De la déambulation de café en librairie indé, de l’ascension du Mont-Royal au croquignolet musée Redpath, du marché Atwater, du vélo dans la ville (quand le temps le permet), de la QUALITE des restaus de Montréal, des bâtiments biscornus aux quartiers riches, des soirées festival, des microbrasseries foisonnantes, de la nature environnante, Montréal se vit dans la rue, dans les bars, et avec les conseils que vous aurez glané ici et là pour être aussi chill que la ville.

Tu viens bientôt et tu as d’autres questions à me poser ? Tu vis ici ou y a vécu et tu as des choses à ajouter ? N’hésite pas en commentaire ! 🙂

A BIENTOT ❤

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s