ASMR de quoi ça a l’air

Vous êtes PEUT-ETRE passé à côté de ce sujet sensation, à gros coups de vidéos youtube de femmes et d’hommes qui caressent des brosses en susurrant des notices de perceuse, et si c’est le cas, voilà de quoi ça vient.

L’ASMR ou « Autonomous Sensory Meridian Response » décrit les sensations éprouvées par des personnes qui y sont sujettes.  Tout le monde ne peut pas prétendre en ressentir les effets ; il faut en effet être prompt à un peu de lâcher prise.

Ce phénomène est principalement décrit comme une sensation de picotement dans la nuque, une impression de bien-être global, au départ du crâne, qui s’étend à tout le corps. Si jamais vous n’avez pas encore mis de mots sur les bulles de champagne qui s’agitent au niveau de votre occiput quand vous entendez la neige s’enfoncer sous vos pas, bim, c’est là… ! Car oui, on parle de réponse à des stimuli qui peuvent être assez variés !

Les sensations, parfois décrites comme « orgasmes de cerveau », sont provoquées d’une foule de manières différentes. L’ASMR, en dépit de certaines vidéos jugés évocatrices, n’est pas une réponse sexuelle : s’il se passe un truc dans ton slip, c’est pas ça.
Les stimuli efficaces ne sont pas les mêmes pour tout le monde, et tout le monde ne peut pas être stimulé avec succès !

Les stimuli les plus courants sont la lecture chuchotée, le tapotement d’ongles longs sur des objets, le fait de froisser des feuilles de papier, bref, des gestes anodins, répétitifs, ennuyeux. Si la stimulation par vidéos (vouées au départ à aider les gens à s’endormir) rassemble beaucoup d’adeptes, il existe des moyens aussi étranges qu’efficaces pour parvenir au même résultat !

Nous étions quatre à en parler, et quatre à expérimenter la chose de manière différente :

  • se faire expliquer un truc administratif chiant

kiffadministratif« expliquez-moi une nouvelle fois j’ai pas bien compris »

 

  • regarder quelqu’un se concentrer sur un problème

motsfléchasse

Le manque d’inspiration, c’est finalement épanouissant cérébralement

 

  • se faire maquiller les paupières

kiffclaire

C’est roller coster derrière mes oreilles, mon cerveau fond grâce au coloriage de mon visage

  • ou encore que dalle, parce qu’on n’est pas un sujet réceptif

 

Je suis assez jalouse de ceux qui ont la capacité de ressentir l’ASMR grâce à un élément auditif. Pour moi, ça passe par du sensoriel – apparemment ça se rapproche du bien être engendré par les papouilles entre primates.

c3a9pouillage.png
Moi en train de tenter l’expérience de me faire épouiller mais finalement ne pas kiffer

 
Mais le truc le plus efficace, c’est quand quelqu’un dont je suis très proche (donc une super pote, ou plus vraisemblablement mon amoureux) s’approche de mon front sans le toucher vraiment. Là, c’est feu d’artifices dans ma nuque !

conclusion.png

Expression directe d’une approche de mon front

 

Et vous, ça fonctionne ? Quel serait votre déclencheur le plus efficace ?