Intérieur / Extérieur : dessin magnétique

Coucou ! Pour ceux qui ont la flemme de lire, je vous mets les dessins ici en mosaïque 🙂 Pour les autres, vous pouvez scroll vers le bas pour les explications qui vont avec … !

Mardi soir a eu lieu à Montréal le vernissage de ma toute première exposition – autant d’appréhension que de cool ! Maintenant que le mur de l’espace de coworking Temps Libre est rempli, je peux le présenter aux internets (un peu comme les youtubers qui clament « je travaille sur un super projet top secret dont je ne peux pas vous parler et j’ai trop hâte »).

Il y a quelques mois, mes amis qui me veulent du bien m’ont proposé de donner un peu de visibilité à mon travail de dessin en me permettant de réaliser une exposition. Comme toute bonne première fois, la pression est là ! Ça fait bientôt un an que je suis à Montréal et que je n’ai pas officié en tant que manipulatrice en radiologie (ni en tant que technologue – qui est le nom d’ici) et que je consacre la plupart de mon temps à faire des dessins, des histoires, des projets divers et variés qui n’ont pas foule foule visibilité. Me voilà donc, avec ce « beh lô, fais donc ton expo ».
Après quelque temps à me creuser les méninges de keskeujpeubienfair en étant moi-même et honnête et que ça me plaise, et que ça plaise aux autres en bonus, j’ai décidé de mélanger deux trucs que j’ai pas mal fait ces derniers temps : des IRM et des dessins.

Intérieur / Extérieur parce que ces dessins, qui sont présentés par paires, oserai-je, diptyques, sont des représentations de situation d’une part, et d’autre part des hypothétiques affectations de ces situations sur une partie du corps en particulier.

JMEXPLIQUE

D’un côté, un dessin.
De l’autre côté, une IRM sur laquelle je dessine.
Des deux côtés, une émotion qui les lient. Au centre : une partie du corps, éprouvée.

Intérieur, l’IRM
Extérieur, la situation
Dessin magnétique, parce que je dessine sur des images obtenues par résonance magnétique.

Ca part de quoi tout ça ?
Eh bien les manips d’IRM pourront en témoigner, l’obtention de belles images dépend essentiellement de la coopération du patient (et du professionnalisme irréprochable du manipulateur, s’entend). Au naturel, pour un individu stressé par un hypothétique diagnostic pas terrible, être enfermé dans un long tunnel, pendant trente minutes, durant lesquelles il faut rester immobile, avec un bruit de marteau piqueur dans les oreilles, éventuellement un cathéter dans le bras, avec personne à côté de lui, le tout dans une odeur d’hosto, baaah… C’est pas la détente maximale. La coopération entre le manip qui va tenter au maximum de mettre le patient à l’aise et dudit patient qui va tenter de bien faire les choses, c’est le bingo.

Les images d’IRM d’ici, elles sont détournées pour les imaginer prises à un instant T, à la situation qui va avec, et ce sans ce contexte stressant et hospitalier, mais au naturel, au moment où sont vécues les émotions, sans témoin.

photodelexpo

IMG-20180718-WA0001

Le mur de Temps Libre Mile End, lieu où sont exposés mes dessins jusqu’à fin août – le masking tape c’est avec l’aide de Juliette 🙂

Sur le mur, les dessins sont disposés – à peu près – à l’endroit où se trouvent les organes concernés.

1. Le cerveau

Coupe coronale.
D’un côté, la contemplation d’un paysage. De l’autre, le paysage en pleine face.

2. Le coeur

D’un côté, un adieu tout mouillé. De l’autre, des coupes d’IRM en petit axe, et une fuite vers la pointe du coeur qui s’étiole.

3. Les intestins

Coupe coronale.
D’un côté, le kiff du café / croissant en terrasse, seule. De l’autre, le kiff du café / croissant qui coule comme un long fleuve tranquille.

4. L’utérus

Coupe sagittale.
D’un côté, une femme résignée à saigner. De l’autre, un utérus résigné à souffrir.

5. Les membres inférieurs

Coupe axiale.
D’un côté, danse de la joie ! De l’autre, la choré…

N’hésitez pas à me poser des questions en commentaire !

Les dessins sont tous disponibles à l’achat car j’ai fait faire des impressions supplémentaires, contactez-moi directement 🙂

Merci à Juliette, pour mille trucs. Merci à Temps Libre et Aurianne de m’avoir permis d’exposer ça ! Merci à Guillaume pour m’avoir toujours encouragée 🙂 Et merci à tous les présents à l’expo, ceux qui ont pris des photos, et à tous ceux qui depuis la France auraient bien aimé être là et me l’ont fait savoir 🙂