Cliché de genre

sexismeordinaire

Dans les deux situations présentées, le personnel en pyjama exerce la même profession. Bon, je prêche pour ma paroisse, je parle de ce que je connais, encore des manip. Il ne s’agit que d’un exemple, mais il est suffisamment classique pour exprimer à quel point nous exprimons quotidiennement nos automatismes de réflexion.

Pour l’adulte, qui montre l’exemple à l’enfant, la daaame en pyjama est une infirmière, le monsieeeur en pyjama est un docteur. Ça montre une certaine méconnaissance de la couleur des badges mâdâme, c’est bleu, la couleur chaude !

Alors qu’est-ce que ça veut dire, nom d’une pipenbois ? Après tout infirmière c’est pas assez bien c’est ça ? Docteur c’est le prestige ? Il semblerait que nous ayons affaire à un DOUBLE CLICHE mazette, puissance. Le prestige de l’uniforme et de la fonction, bon, c’est à chacun de considérer ce qui lui importe et la valeur qu’il attache à une certaine forme de réussite. A la limite, c’est pas trop trop la question, simplement ce qui peut être puant c’est de penser qu’exercer une profession ne nécessitant « que » 3 ans d’études ne constitue pas une forme de réussite. Le prestiiiige….

Lorsque j’ai fait face à ce genre de situation, j’ai simplement expliqué quelle était ma profession, que je n’étais pas infirmière, que c’était autre chose, que c’était bien peu connu et que c’était assez normal de ne pas être au courant que les personnes qui bidouillent des boutons derrières des paravents plombés ont dû faire des études pour ça. Hem. Gentiment hein ! Les enfants sont curieux, c’est ludique de leur montrer le fonctionnement d’une salle de radio, ou du gros donut de scanner – quand on a le temps. Ce qui me surprenait, c’était la fréquence à laquelle les adultes tenaient pour acquis qu’un collègue masculin dans la salle est forcément un docteur. Hyyyyyper fréquent. Et lesdits collègues de reprendre « non non, manip » ou bien, galvanisés, « professeur silvouplé ».

Je ne blâme pas, je serais bien mal placée pour le faire. Un jour en montant faire une radio en réanimation, l’épiphanie ! Le type que je prenais pour le chef de clinique depuis un an était un infirmier. J’aurais largement pu m’en douter ! Tout le temps dans les chambres, à aspirer les trach, à prélever les malades, à régler les machines, à soigner quoi. Comme les autres infirmiers. Béh non, j’étais moi même victime de mes propres conceptions genrées, le monsieur il est docteur.

Je ne sais pas ce que ça prend, de changer ça, niveau temps. Une chose est sûre, il va falloir cesser de présenter ça aux enfants, qui eux, tout frais, n’en sont pas à classer les aspirations par genre.